Assurance auto : qui peut conduire ma voiture ?

Quand une personne possède une voiture, il est possible qu’elle ne soit pas la seule à conduire sa voiture. Par exemple, s’il s’agit d’un partenaire ou d’un parent. Il arrive parfois qu’elle va laisser une autre personne l’utiliser. Cependant, il faut se rendre compte que le propriétaire de la voiture n’est pas automatiquement protégé par les contrats d’assurance lorsque celui-ci laisse quelqu’un d’autre la conduire.

Les différents conducteurs

Les assureurs différencient les divers styles de conducteurs. Il y a d’abord le conducteur principal qui, comme son nom l’indique, est celui qui conduit le plus souvent. C’est, généralement, celui qui a signé l’accord. Au lieu de cela, il existe une distinction entre les conducteurs secondaires et occasionnels. Le premier est la personne qui conduit régulièrement le véhicule. Son identité apparaît toujours dans le contrat. Il peut s’agir d’un partenaire par exemple. Quant au conducteur occasionnel, c’est toute personne qui fait un usage ponctuel du véhicule. Cependant, les personnes autorisées à conduire le véhicule couvert ne sont pas les mêmes selon les contrats d’assurance auto spécifiques.

Ceux qui peuvent conduire votre voiture

Il faut vérifier également ce que dit la police d’assurance sur le prêt au volant. Tout d’abord, il faut savoir que certains contrats exigent que l’assuré soit le seul à conduire son véhicule. Si quelqu’un d’autre est derrière le volant et a un incident, les remboursements seront donc substantiels. Il s’agit d’une clause d’exclusivité. Cette restriction a l’avantage de fournir des primes d’assurance plus faibles. Dans la police d’assurance auto, les conducteurs secondaires sont indiqués. Selon l’assureur, il peut y en avoir un ou deux. Ils sont autorisés à conduire le véhicule de la même manière que le conducteur principal. Ils bénéficieront pleinement de la couverture en cas d’accident. L’enregistrement des conducteurs secondaires entraîne cependant généralement des prix plus élevés. Le propriétaire d’une voiture doit d’abord vérifier auprès de son agent d’assurance automobile pour décider si le prêt au volant est autorisé.

Accident et responsabilité

Si le propriétaire d’une voiture laisse conduire sa voiture à une personne dont le nom ne figure pas dans le contrat d’assurance, deux scénarios peuvent se présenter en cas d’accident : premièrement, si l’accident a été causé par un autre véhicule, l’assurance responsabilité civile obligatoire de la partie responsable sera compensée. Deuxièmement, si l’accident a été causé par le véhicule prêté, la responsabilité civile de l’assuré sera à la charge de la personne assurée. Cependant, il est préférable que le propriétaire a souscrit une assurance auto tout risque pour avoir un remboursement des dommages au véhicule. Ainsi, le versement d’un montant compensatoire par l’assureur au conducteur est nécessaire.

Perte de clé : suis-je couvert par mon assurance habitation ?
Voiture de collection : quelle assurance auto ?