Comment connaître mon bonus/malus automobile ?

Savoir conduire une voiture figure parmi les connaissances les plus importants surtout en ce moment. De même, souscrire à une assurance est obligatoire dans tous les pays du monde. Choisir celui qui vous convient peut-être difficile. Prendre en compte divers paramètre tel que le bonus et malus de l’assurance automobile figure parmi les plus importants. Le prix de la cotisation que le client devra payer est influencé par ces derniers. Découvrir les méthodes pour connaitre le malus et bonus automobile est de ce fait important.

La base de départ

Le calcul du bonus/malus automobile peut se faire en tenant en compte votre base de départ. Avant tout, cette dernière est évaluée à 1. Cette dernière augmente ou diminue selon votre conduite au cours de l’année. Une personne qui ne commet aucun accident se verra attribuée d’un bonus de 5 %. Dans ce cas de figure, la base du client sera de 0,95. Si ce dernier ne commet aucun accident au cours de 14 ans, ce dernier pourra atteindre le coefficient maximal de réduction de 50 %. Dans le même état d’esprit, le malus quant à lui augmente de 25 % si le client commet un accident au cours de l’année. À la fin de l’année, son taux sera par conséquent de 1,25. Dans cet ordre, avec une prime de 1000 euros, le montant à payer par le client sera donc de 1250 euros.

Les documents officiels

Faire un calcul de bonus/malus automobile est généralement simple. Cependant, il existe d’autres méthodes pour déterminer vos obligations en matière d’assurance. Généralement, la maison d’assurance précise dès votre souscription toutes les caractéristiques de votre contrat. Néanmoins, chaque assureur envoie chaque année le relevé d’information qui regroupe votre taux actuel en matière de bonus-malus. Dans le même contexte, chaque client pourra également y trouver sa date de souscription, mais aussi les accidents responsables qu’il a commis.

La gravité de l’accident

Toute personne qui souhaite calculer son bonus/malus automobile doit absolument tenir compte des conclusions des accidents au cours de l’année. Dans cet ordre, un accident qui a conclu à une responsabilité totale de la part du client implique un coefficient malus évalué à 25 %. Un accident qui a conclu sur une responsabilité partielle du client impliquera un malus de 12,5 %. De même, le taux malus se cumule au cours des années qui se succèdent. Le taux est cependant remis à 1 si le client en question ne commet aucun accident au cours de deux années successives.

Perte de clé : suis-je couvert par mon assurance habitation ?
Voiture de collection : quelle assurance auto ?